HANDICAP ET CRÉATION ARTISTIQUE […]



Théâtre 95


Personne handicapée moteur Langue des signes

LE HANDICAP DANS LE PROCESSUS DE CRÉATION ARTISTIQUE, ENJEUX ESTHÉTIQUES ET POLITIQUES

 

PRÉSENTATION

 

Les créations artistiques de ou avec personnes en situation de handicap ne cessent de progresser en quantité et en qualité. Nous voulons interroger plus particulièrement dans ce colloque les processus de création à l’œuvre dans ces démarches et les enjeux esthétiques et/ou politiques qu’ils induisent.

Y-a-t-il des processus de création spécifiques au handicap propre à chaque discipline, ou même à chaque type de handicap ? Existe-t-il au contraire une approche résolument globale considérant que les processus de création ne sont pas spécifiques, et partant du principe qu’« il n’y a plus d’art des fous que d’art des dyspeptiques ou des malades du genou » comme Dubuffet aimait à le dire ?

Quoi qu’il en soit, la question esthétique serait plutôt du ressort de chaque metteur en scène. Dans les deux cas, le regard que nous portons sur ces œuvres est à interroger car, au-delà des formes actuelles proposées, il y a probablement une mémoire collective du handicap qui nous saisit et convoque les images qui lui ont été associées à différentes périodes de l’histoire.

OBJECTIFS

 

Ce colloque a pour objectif d’articuler une pensée construite sur un champ émergent vis à vis duquel beaucoup de professionnels manquent d’outils d’analyse. Face à la masse impressionnante de recherches théoriques concernant l’art brut ou l’art-thérapie, l’analyse des formes esthétiques liant spectacle vivant et handicap fait figure de parent pauvre. Il n’existe en effet aucune étude approfondie, en dehors de quelques rares travaux difficilement accessibles au grand public.  Il y a là un manque criant qui ne cesse d’interroger et un travail est essentiel à entreprendre. D’une part pour légitimer la présence des artistes en situation de handicap dans le spectacle vivant, mais aussi pour rééquilibrer les représentations sociales dominantes en leur faveur. En effet, la réception des professionnels de la culture comme du grand public reste souvent compassionnelle ou bien même négative, ne prenant pas en compte l’intérêt artistique des créations dans le domaine du spectacle vivant, contrairement à la reconnaissance des auteurs d’art brut.

Nous avons donc imaginé ce colloque comme un véritable temps fort du festival IMAGO 2020 :  très exigeant sur le fond des analyses théoriques qui y seront menées, et très ouvert sur la forme pour permettre au plus grand nombre d’y participer.

PROGRAMME 

 

9h : Accueil café

9h30 : Ouverture

9h45 : Introduction par le comité scientifique

10h : Conférence inaugurale par Marie Astier, docteure en Arts du spectacle, comédienne, chercheuse associée au laboratoire EMA, Université de Cergy-Pontoise. « Théâtre et handicap » : un objectif politique, des démarches esthétiques »

10h45 : Virgule esthétique. Compagnie Turbulences : extrait du spectacle « Trouble »

11h : Pause

11h15 : Table ronde 1 Dialogue : « Les processus de création et le handicap : jeu et mise en forme ». Anne Boissière, professeure à l’Université de Lille SHS, Olivier Couder, directeur artistique de la compagnie et du Pôle art et handicap « Théâtre du Cristal ».

12h00 : Repas

13h30 : Résonnances. Extraits de spectacle en vidéo. Le public et les conférenciers sont invités à réagir sur les processus artistiques qu’ils y décèlent.

14h25 : Virgule artistique : textes de Kenzaburo Oe ; Théâtre du Cristal

14h30 : « Hikari, le héros de Kenzaburo Oé, ou comment un enfant handicapé devient le personnage de l’œuvre littéraire de son père ».  Sylvie Brodziak, PU en Littérature française et francophone  et Histoire des idées, laboratoire AGORA, Université de Cergy-Pontoise.

15h15 : Pause

15h30 : Virgule artistique puis table-ronde 2 avec Gaby, Théâtre Eurydice.  « En quoi le handicap percute-t-il l’œuvre des artistes qui y ont été confrontés ? » Florian Richaud, réalisateur, et Claire Bonfils, comédienne amateure à propos du documentaire « Alice ».

16h30 : Virgule artistique : Théâtre L’Évasion, Sélestat.

16h45 : Table ronde 3 « Danse et handicap, vers une éthique des pratiques partagées. » Mickaël Phelippeau, Françoise et Alice Davazoglou à propos du spectacle « De Françoise à Alice » programmé le soir et Éric Minh Quong à propos du spectacle « L’Âge d’Or ».

17h30 : Conclusion/bilan Claire de Saint Martin, Maître de conférences en sciences de l’éducation, laboratoire EMA, CY Cergy Paris Université

18h : Fin du colloque

Soir : « De Françoise à Alice », spectacle de Mickaël Phelippeau à Points Communs.

Comité d’organisation

Olivier Couder, Directeur du Théâtre du Cristal

Sylvie Brodziak, PU en Littérature française et francophone  et Histoire des idées, laboratoire AGORA, Université de Cergy-Pontoise

Anne-Marie Petitjean, MCF en Langue et Littérature françaises, laboratoire AGORA, Université de Cergy-Pontoise

Claire de Saint Martin MCF en Sciences de l’éducation, laboratoire EMA, Université de Cergy-Pontoise

Marie Astier, docteure en Arts du spectacle, comédienne, chercheuse associée au laboratoire EMA, Université de Cergy-Pontoise

Jasmine Lebert, Directrice du développement, Points Communs, Cergy

Angadrème Grangia, chargée des relations publiques, Points Communs, Cergy

Chloé Guilbert, Secrétaire générale, Points Communs, Cergy

 

 

Points Communs - Nouvelle scène nationale - Théâtre 95

CERGY


jeu 3 Déc

9 h 00


Entrée gratuite – sur réservation : reservation@points-communs.com


Réservation

01 34 20 14 14

En ligne