Asseoir les Pratiques



entrée libre


Personne malentendante Personne handicapée moteur Personne en situation de handicap mental

Siège, fauteuil, chaise, banc, les objets qui nous permettent de s’asseoir jouent un rôle éminent dans nos sociétés. Michel de Montaigne disait « Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul. » Certes. Mais une petite étude concernant ce sur quoi on est assis a néanmoins piqué notre curiosité.

 

Peintures, sculptures, récupération de vieux pour les détourner de leur usage premier, les participants se sont emparés avec brio de la  symbolique du siège.

Porté par le pôle Art et Handicap du Théâtre du Cristal, Asseoir les pratiques est un projet qui a fédéré cinq structures médico-sociales valdoisiennes. Avec pour thématique commune la symbolique du siège, les créations exposées à la Maison Bernardin de St-Pierre sont de véritables travaux à quatre mains : celles des participants, guidées par celles d’artistes plasticiens professionnels.

Asseoir les pratiques est également une manière d’ancrer dans les pratiques culturelles et artistiques l’implication des personnes en situation de handicap.

 

Retour sur le projet

 

« Asseoir les Pratiques »  est un projet fédératif lancé et porté par le Théâtre du Cristal en février 2019.

Dans ce cadre, ont été constitués des groupes composés de personnes en situation de handicap accueillies en établissement médico-social, d’un·e artiste plasticien·ne professionnel·le :

Foyer de Vie la Garenne du Val à Mériel & Hubert Duprilot

FAM Centre de Vie Passeraile à Herblay & Agata Podsiadly

IME Le Clos du Parisis à Montigny-lès-Cormeilles & Patricia Léopold

CAAJ Le Parc à Soisy-sous-Montmorency & Lydia Cheval

SAJ La Clairière et Foyer de Vie l’Oliviaie à Jouy le Moutier & Ève Recevski

La compagnie du Théâtre du Cristal, en partenariat avec l’ESAT La Montagne à Cormeilles-en-Parisis & Hubert Duprilot

Hubert Duprilot

 

Animé par une nécessité absolue de peindre, perméable à son environnement, Hubert Duprilot donne vie à des portraits dérangeants, qui témoignent d’une observation pénétrante. De même qu’il met en scène le couple dans la fusion et la dissociation, la rencontre et la solitude, la joie et la tristesse, force et fragilité sont intimement mêlées dans ses oeuvres.

En 2004, il réalise au crayon d’écrasantes fresques architecturées, orchestrées où l’on glisse d’un plan à un autre avec le sentiment que l’on va se perdre dans un monde compartimenté, pollué. L’être humain y est isolé, tortionnaire ou torturé. C’est une profusion d’images et d’informations jusqu’à saturer, jusqu’à vouloir sortir de ce chaos organisé.

Ses dernières œuvres d’une facture plus épurée, représentent l’humain morcelé, désarticulé. Ici, il ne s’agit plus d’embrasser un ensemble ni d’empoigner le monde. Le peintre focalise l’attention sur des éléments épars qui entrent en résonance par le jeu de la composition, de l’équilibre et de la couleur.

Quelle que soit la technique qu’il utilise, l’expression d’Hubert Duprilot nous marque puissamment et subtilement de son empreinte

 

Plus d’informations ici

Patricia Léopold

 

Patricia Léopold a étudié dans des académies d’arts plastiques, et a initialement une formation de dessin. Elle est également éducatrice spécialisée avec une spécialité arts plastiques.

A titre personnel, elle fait également de la photographie, mais aussi de la peinture.

Avec l’IME Le Clos du Parisis, elle organise des rencontres avec les artistes, des expositions dans l’établissement, mélangeant travaux des jeunes et artistes partenaires, toujours nombreux à se mobiliser sur des projets.

En 2018 son projet « Le Cabinet des Curiosités » réunit 5 institutions et 15 artistes de la région. Elle propose cette année un travail sur le thème des arbres avec 3 institutions et 15 artistes.

Lydia Cheval

 

Lydia Cheval est une artiste pluridisciplinaire :plasticienne, photographe, peintre, sculptrice, designer, artiste verrier…

Sa première exposition personnelle en 1993 à la Galerie Pavillon Royal à Paris lui offre l’opportunité d’ouvrir son atelier et d’exposer régulièrement en France. Depuis, Lydia Cheval travaille pour diverses entreprises en tant que designer textile et produit.

Elle est également intervenante dans des écoles, animatrice et professeure d’art en France, et en Europe.

Plus d’informations ici 

Agata Podsiadly

Agata Podsiadly est une artiste plasticienne spécialisée en gravure (taille douce). Elle dessine, peint et grave différents supports pour développer avec singularité expressive son questionnement sur le monde qui l’entoure. Agata Podsiadly explore les limites de la gravure traditionnelle, à travers une déclinaison picturale, qui lui permet d’enrichir les nouvelles perspectives plastiques.

 

Agata Podsiadly s’occupe également de l’action culturelle à la Maison du Docteur Gachet à Auvers-sur-Oise, et assure les visites guidées du lieu.

 

Plus d’informations ici

Eve Recevski

 

Après une année de prépa Arts-Appliqués et 2 ans d’atelier d’art pour préparer les Beaux-arts de Paris, Eve Recevski rencontre l’artiste Caroline Tafoiry qui m’accueille comme assistante dans son atelier d’arts Plastiques pour enfants à l’association Astelle. Elle lui apprend le délicat talent de la médiation artistique qui offre un espace de création libre et spontanée et pourtant toujours guidée et traversée par la sensibilité artistique propre à l’intervenant.

Par la suite, Eve Recevski rencontre Anne-Marie Thouron, plasticienne oeuvrant aux foyers de vie « HEVEA-La Garenne du Val » grâce à elle a pu faire de la médiation artistique auprès de personnes porteuses de handicap depuis 7 ans.

Ses créations personnelles apparaissent au gré des rencontres et des projets d’amis comédiens, clowns, écrivains, musiciens… Elle a notamment choisi de ne pas exposer son travail dans « le circuit classique » .

Son œuvre la plus importante, toujours en mouvement, toujours renouvelée, est la grande conversation créative qu’elle a avec tous les publics rencontrés depuis près de 25 ans.

AUTOUR DE L’EXPOSITION

 

  • Vernissage le jeudi 8 octobre à partir de 18h à la Maison Bernardin de Saint Pierre
  • Possibilité d’organiser des visites de groupes sur rendez-vous

 

 

Maison Bernardin de Saint Pierre

ÉRAGNY-SUR-OISE


jeu 8 Oct - dim 18 Oct

14 h 00


Gratuit

Du mercredi au dimanche, 14h – 18h et sur rendez-vous

 

 


Réservation

01 30 37 87 47