Journal d’un malentendant et ses malentendus



Frédéric Deban / mise en scène : Dominique Coubes


Tout public / 1h10

Personne malvoyante ou aveugle Personne malentendante Personne handicapée moteur Personne en situation de handicap mental

Le jour de ses 50 ans, Frédéric Deban est frappé par un accident de la vie. Atteint par une surdité presque totale, son quotidien bascule, le plongeant dans le silence et dans l’enfer assourdissant de son nouvel handicap invisible : les acouphènes.

Journal d!un malentendant et ses malentendus nous relate le parcours initia- tique d!un homme plongé dans le monde de l!handicap d!une surdité presque totale, et les étapes d’un combat qui le mènent, avec opiniâtreté, du refus à l’acceptation. En nous livrant son histoire de façon directe et honnête, il offre de précieux conseils pour fran- chir ce qu’il appelle le « mur des sons », apprendre à se reconstruire, et retrouver l’ouïe, autrement.

DISTRIBUTION

Mise en scène : Dominique Coubes

Jeu : Frédéric Deban

LE MOT DU METTEUR EN SCÈNE

Le texte du seul en scène intitulé « Journal d!un malentendant et ses malentendus » est une adaptation par Frédéric Deban de l!ouvrage « Vos gueules les acouphènes » dans lequel il décrit son handicap. A l’âge de cinquante ans, cet acteur de notoriété est subi- tement atteint par une surdité presque totale, son quotidien bascule, le plongeant dans le silence et dans l!enfer paradoxal et assourdissant des acouphènes.

Sur scène, je souhaite que Frédéric Deban qui joue lui-même le personnage, nous ra- conte son histoire du début de sa surdité jusqu!au moment où il décide de monter sur scène.

Grâce au jeu du comédien et aux techniques de son, d!image et de lumière, l!objectif consiste à rendre perceptible pour le spectateur « l’insupportable » présence des acouphènes, en l!occurrence le décollage d!un Boeing 747, et l!inconcevable monde du si- lence, pour qui a déjà entendu. Pour se faire, tout au long du spectacle, à l!exception de la toute fin, Fréderic jouera la surdité. A des instants précis, le spectateur entendra la violence des acouphènes comme Fréderic les perçoit.

La direction d!acteur est essentielle. Depuis que Fréderic entend à nouveau, il renaît mais son environnement scénique est différent de celui qu!il a connu mais aussi de celui qu’il imaginait retrouver. Je suis le gardien de la confiance qu!il doit retrouver sur scène… jour par jour et pas à pas. Enfin, le texte a une grande importance, il ne doit jamais être galvaudé tant au niveau du descriptif des maux et des situations que du contemplatif de l!environnement d!un malentendant. Enfin, je dois m!employer à mettre en évidence la poésie du texte.

Dominique Coubes

Le Quai 3

LE PECQ (78)


mar 15 Nov

20 h 45


TP : 18€ ; TR : 14€; abonné : 12€


Réservation

01 30 61 66 16 – lequai3@ville-lepecq.fr 

Accès

Parking ouvert à la mairie, 13 bis quai Maurice Berteaux, les
soirs de spectacle